Yves Bawa de Pact et Kay Nimmo de ITRI, chefs de file de l'organisation iTSCi ont été les deux principaux nominés lors d'un vote visant à faire partie de la liste des 100 meilleurs leaders en matière d'influence sur les minerais de conflits en 2016. À eux deux, Yves et Kay ont obtenu 809 voix, ce qui équivaut à près du quart du vote populaire. C'est le reflet de l'excellent travail et de l'engagement d'Yves et de Kay dans la construction du programme iTSCi dans le seul mécanisme industriel en amont qui donne des résultats à grande échelle dans la région des Grands Lacs africains.

En tant que responsable de durabilité et des affaires réglementaires à ITRI, Kay s'est d'abord impliquée dans les discussions sur les minerais de conflits en 2008 et a formé le groupe de travail ITRI pour trouver une solution pratique. En 2010, cela s'est traduit par le lancement de l'initiative iTSCi (ITRI Tin Supply Chain Initiative) et organisation du premier projet pilote de traçabilité sur le terrain en RDC. L'ONG Pact a été invitée à participer au projet pilote et Yves Bawa, en tant qu'expert technique en exploitation minière artisanale en RDC, a été étroitement associé à la gestion des activités dans la région.

Au cours des cinq dernières années, Kay et Yves ont fait preuve d'un solide leadership à l'échelle internationale et locale pour assurer la crédibilité de l iTSCi est reconnu et donc que les mineurs de la région des Grands Lacs continuent d'avoir la possibilité d'accéder au marché international pour leurminerais... Construit à partir de rien dans un court laps de temps, iTSCi aide aujourd'hui plus de 300 sociétés en amont, 1500 zones minières et 70 000 mineurs travaillant en RDC, au Burundi, au Rwanda et en Ouganda, non seulement dans la production d'étain mais aussi de tantale et de tungstèneminerais, ou les'3T'.

En 2015, iTSCi a continué d'étendre la zone géographique bénéficiant du programme et, ce qui est le plus important, l'activité établie au cœur de la zone de conflit mineraisinitiale, le territoire de Walikale au Nord-Kivu, en RDC. Il s'agit là d'un jalon essentiel dans les progrès vers la paix et la stabilité dans la région et d'un énorme succès rendu possible grâce aux succès des années précédentes.

Kay est le représentant de l’étain du Comité de gouvernance iTSCi et met en œuvre des activités hors champ iTSCi, comme le Secrétariat du programme, tandis qu’Yves est le responsable de programme régional pour les activités de terrain dans la région. Kay a également contribué à rédiger le texte du Guide de diligence raisonnable de l’OCDE et participe régulièrement à des réunions pertinentes au niveau international, tandis qu’Yves continue de jouer un rôle dans d’autres projets améliorant les circonstances pour les mineurs artisanaux dans le région. Les deux travaillent également avec, et apprécient le soutien d d’autres partenaires iTSCi, y compris les gouvernements locaux.

Le résultat du vote populaire souligne l’ampleur du soutien dont jouissent les iTSCi et l’appréciation des résultats fantastiques obtenus qui ont bénéficié des milliers de vies au cours des cinq dernières années. Vous pouvez trouver les résultats complets et Liste des nominés ici.